Le centre hospitalier Jacques BARROT a réalisé les mutations nécessaires sur le plan de son immobilier (totalement rénové) et également sur le plan de ses fonctionnements.

Seul hôpital de l’arrondissement, il est appelé à jouer un rôle de plus en plus important dans l’organisation des soins de ce territoire avec l’objectif d’être demain un hôpital de proximité : élément clé de l’organisation future des soins. Cette organisation s’inscrit dans un modèle coopératif suite à une réflexion menée dans le cadre d’un groupement hospitalier de territoire de Haute-Loire dont le maire d’Yssingeaux assure la présidence et dont l’objectif est entre autres de répondre aux besoins de santé de l’Est du département. Jusqu’à aujourd’hui, le département de la Haute-Loire ne comptait que deux appareils installés au Centre Hospitalier Emile Roux au Puy-en-Velay.

Celui d’Yssingeaux sera la 3ème IRM du département.

Pour ce qui concerne l’imagerie par résonnance magnétique (IRM), l’activité prévisionnelle sur le seul arrondissement yssingelais est estimée à 5 000 actes par an, en sachant que pour l’équilibre financier de l’opération, au minimum 3 500 actes annuels sont nécessaires. Pour porter ce projet, c’est un groupement d’intérêt économique (GIE) : « Imagerie en coupe 43 » qui a été créé dans le cadre d’un partenariat public/privé inédit avec un hôpital de proximité, comme expression de la solidarité territoriale.

Une IRM à Yssingeaux en Haute-Loire

Les membres de ce GIE sont :
- le Centre hospitalier Emile Roux,
- les radiologues libéraux.

Ce projet ambitieux corrigera les inégalités d’accès aux soins pour les patients les plus éloignés des plateaux techniques et s’inscrit dans les orientations fixées par le Président de la République dans le plan « Ma santé en 2022 ».

L’installation dans l’ancienne chapelle de l’hôpital du centre hospitalier Jacques BARROT comprendra :
- une salle d’examen,
- des déshabilloirs,
- une salle de préparation,
- une salle de commandes,
- une salle d’interprétation.

Centre_hospitalier_Jacques_BARROT Yssingeaux en Haute-Loire

Le coût prévisionnel de cet équipement est de : 1 386 000 euros, auxquels s’ajouteront 960 000 euros de coûts de travaux d’aménagement pour une accessibilité utilisant au mieux le fonctionnement du centre hospitalier d’Yssingeaux. Le planning prévisionnel de déploiement prévoit une opérationnalité du service à la fin du 1er semestre 2020. Outre l’attractivité d’Yssingeaux, cet équipement dans notre bataille contre les déserts médicaux sera demain un élément positif, fort, pour protéger Yssingeaux de ce risque qui guette tous les territoires ruraux mais aussi urbains.

Cette installation prochaine permet :
- d’accompagner la dynamique du territoire,
- de réduire les délais d’attente pour les patients,
- de palier aux difficultés liées au transport,
- d’améliorer la proximité des plateaux techniques (radiologie, laboratoire, …),
- de répondre aux besoins de santé des populations les plus fragiles,
- de lutter contre le renoncement aux soins,
- de renforcer la démarche territoriale engagée.

Voir la fiche du Centre Hospitalier Jacques BARROT

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris