Le centre technique municipal renouvelle ses équipements roulants et investit pour moderniser la propreté urbaine.

Dans le cadre de sa politique de renouvellement du matériel roulant, la municipalité a acquis au début du printemps un nouveau tracteur équipé d’une nouvelle épareuse. Cet investissement s’avérait indispensable ; en effet, les équipements jusqu’alors utilisés avaient été acquis en 2006 et comptaient plus de 11 000 heures de fonctionnement. Il était temps de les renouveler, afin de ne pas s’engager dans des frais de réparation trop coûteux, tout en bénéficiant, auprès des fournisseurs, de reprises intéressantes.

La décision a notamment été guidée par la fiabilité du matériel et les gains attendus en termes de consommations qui s’avèrent importants (moins 2 000 litres de gasoil par an par rapport à l’ancien tracteur). Grâce aux soins apportés par l’ensemble des équipes du Centre Technique Municipal (chauffeurs et mécaniciens notamment), le matériel a pu être repris à hauteur de 21 600.00 € TTC, ce qui a permis de limiter l’investissement à 149 520.00 € TTC. Certes, il s’agit d’investissements importants, mais qui, compte - tenu des spécificités de la commune, sont indispensables. En effet, la campagne de faucardage sur toutes les voies communales, chemins ruraux et entrées de ville (plus de 200 Km) s’étale d’avril à octobre de 7h30 à 16h30, avec également un fonctionnement en poste de 6 h à 21 h en juin et juillet.

A noter que cette année nos chauffeurs (Jean Marc DELOLME et Jean Jacques MOULIN) ont été particulièrement sensibilisés au fauchage et faucardage raisonnés, dans un souci de protection de la biodiversité et notamment des insectes butineurs qui trouvent des milieux naturels favorables dans nos haies et nos accotements De novembre à mars, le tracteur, équipé d’une étrave et d’une épandeuse à pouzzolane, intègre la flotte des équipements de déneigement. Depuis cet hiver, il assure plus particulièrement le déneigement des secteurs du haut de la commune (Les Margots, Les Ollières, Chazeaux…).

Chaque jour, les agents du service communal de la propreté urbaine, dirigés depuis cette année par Thierry JULLIEN, procèdent au nettoyage et à l’entretien de l’ensemble du domaine public, du cœur de ville jusqu’au plus petit de nos hameaux. Par leur travail souvent ingrat, mais tellement important, ils participent au bien-être de tous, à la qualité de nos espaces communs, à faire que notre commune soit "si agréable à vivre". Plus que tout autre, leur travail quotidien se voit, se mesure pour enfin s’évaluer. Pourtant, le domaine public est particulièrement complexe à entretenir, tant les éléments susceptibles de nuire à la propreté de notre environnement quotidien sont multiples : détritus divers, déjections canines, encombrants, affichages sauvages, tags, mégots, fientes de pigeons…

C’est dans cet esprit que la municipalité a décidé d’acquérir ce printemps une aspiratrice à déchets, innovante. Celle-ci complétera les anciennes méthodes et offrira à nos agents de meilleures conditions de travail. Cet outil compact, simple d’utilisation, 100% électrique, fiable et autotracté fait preuve d’une grande efficacité. Grâce à son sabot souple et inusable, il a accès partout, jusque dans les moindres interstices et dans les moindres recoins,...

Cet investissement est le fruit de plusieurs mois de réflexion et d’études en s’appuyant plus particulièrement sur les retours d’expériences d’autres villes de taille similaire à Yssingeaux. L’aspiratrice renforcera la qualité de vie et l’attractivité de notre ville. En complément de cet investissement à hauteur de 13 000 € HT, de nouvelles dispositions d’organisation ont également été prises cette année. Il a par exemple été fait le choix de mutualiser les équipes du Centre Technique Municipal afin d’assurer un nettoyage plus rapide et efficace du marché du jeudi et nous nous attachons à sensibiliser et mettre à contribution les forains.

Malgré cet important travail, l’espace public pour être propre et agréable à vivre, doit être respecté par l’ensemble de ses citoyens et de ses usagers. Au-delà du travail fourni par les services municipaux et en l’occurrence de la propreté urbaine, il est indispensable que chaque Yssingelais soit sensibilisé et adopte les bons gestes, afin d’assurer un mieux-vivre ensemble. Car respecter la ville, ce ne serait pas finalement se respecter un peu soi-même et respecter l’autre ?

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de notre site et de ses services. En savoir plus J'ai bien compris